Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

Sophie de Wessex, comtesse des coeurs

ImagesLa famille royale ne se résume pas à quelques membres restreints tels que la reine, le prince Charles et ses fils. Au contraire, certains de ses membres ont une importance considérable vouée à augmenter au cours du temps. Parmi eux, la comtesse de Wessex est certainement la plus louable.

Sophie épouse le prince Edward en 1999. Le dernier fils du couple royal a droit à un mariage fastueux mais plus restreint que ses aînés. Quand Andrew et Anne ont droit à l’abbaye de Westminster, et Charles la cathédrale Saint Paul, Edward doit se contenter de la chapelle Saint George du château de Windsor. Ce mariage d’amour était pourtant critiqué Outre-Manche. Les mauvaises langues font d’Edward un prince homosexuel qui se sert de Sophie comme un alibi. Mais il en est rien. Le couple est amoureux, et cela se voit. A leur mariage, comme le veut la tradition, le couple reçoit un titre de noblesse. Désormais, ils sont connus comme le comte et la comtesse de Wessex.

Mais avant de faire sa grande entrée dans la famille royale, Sophie eut une vie de roturière bien remplie. Née en 1965 à Oxford, elle est la fille du directeur des ventes d’une grande entreprise de pneumatiques et d’une secrétaire anglaise. Elle débute une carrière dans les relations publiques de différentes entreprises. Sophie est ambitieuse. Elle n’hésite pas à créer sa propre société de relations publiques mais cette dernière finit par faire faillite. Au milieu des années 1990, elle fait la connaissance d’Edward. Le coup de foudre est immédiat et en 1998 les fiançailles sont annoncées.

67204706 1208075299371447 3051094679169794048 nSophie et Edward sont simples. Avec eux, oubliez les chichis et la pompe royale. Et pour preuve, ils annoncent que leurs futurs enfants ne seront pas titrés princes du Royaume-Uni, malgré le droit accordé aux petits-enfants du souverain. Quatre ans après son mariage, Sophie donne difficilement naissance à une petite fille prénommée Louise. Pendant l’accouchement les complications s’enchaînent au point que Sophie a failli perdre l’enfant. Louise naît avec strabisme sérieux mais le couple refuse une intervention chirurgicale jusqu’en 2014 où ils se résolvent à l’opérer. Sophie donne également naissance à un garçon en 2007 qu’ils prénomment James.

Dès les débuts de leur union, Sophie et Edward se mettent au service de la reine. La comtesse est proche de la souveraine qu’elle admire. Pour la soulager, ils la représentent lors de nombreuses obligations publiques. Ainsi, c’est eux qui représentent la Couronne lors du mariage du prince Albert II de Monaco. En plus de cela, Sophie est proche de ses neveux William et Harry et leurs familles dont elle ne cesse de se montrer attentive en publique. Profondément touchée par la misère des plus démunis, elle les soutient volontiers grâce à différentes associations caritatives. En somme, elle est bien la comtesse des cœurs.

Humaine, simple et glamour, la comtesse est l’ambassadrice idéale des Windsor. Et la reine l’a bien compris. Elle ne cesse de lui confier de nombreuses tâches. Au point d’en faire un membre de la famille royale incontournable qui voit son importance grandir. Pour preuve, la rumeur court qu’elle deviendrait duchesse d’Edimbourg à la mort du prince Philip lorsque son époux obtiendra le titre de son père. Un titre d’importance qui confirmerait véritablement la position de Sophie.

 

 

K. Guillot

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×