Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

Béatrice de Battenberg, une vie dans l'ombre victorienne

14721598 870039596464764 256878968638750206 n

Béatrice naît le 14 avril 1857 et devient le neuvième et dernier enfant de la reine Victoria et du prince Albert. Rien ne semble noircir le bonheur familial de la famille royale. Pourtant, quatre ans plus tard, le prince Albert rend soudainement son dernier souffle. Béatrice sera marquée toute sa vie par l’absence de ce père très aimant que sa mère et sa fraterie mettent en exergue.

Victoria fait de Béatrice sa fille chérie. Le surnom qu’elle choisit pour elle « Bébé » suffit à démontrer ses intentions. A ses yeux, elle demeure l’enfant éternel qui représente son amour inconditionnel pour son cher Albert.

Béatrice doit alors affronter les dépressions parfois excessives de sa mère. Mais elle apparaît rapidement comme le seul membre de la famille royale capable de supporter les humeurs royales. Victoria a bien l’intention de la garder à ses côtés le plus longtemps possible. En clair, elle devient la canne sur laquelle la reine vieillissante s’appuie pour affronter la vie qui l’attend.

D’autant que Victoria ressent un profond sentiment d’abandon au fur et à mesure que ses enfants quittent le nid familial au bras de leur cher et tendre. La reine ne voit qu’une seule solution : garder Béatrice à ses côtés. Elle refuse longtemps toutes les propositions de mariage faites à sa fille. La seule union qui serait envisageable à ses yeux reste celle avec le prince impérial français Louis-Napoléon Bonaparte, fils de Napoleon III et Eugénie. Mais ce dernier est tué héroïquement en 1879 en combattant dans l’armée britannique pendant la guerre anglo-zouloue.

65805511 1193696577475986 2401000221564731392 nMais Béatrice grandit et s’affirme. Elle tombe amoureuse du prince Henri de Battenberg. Elle lutte avec force contre sa mère pour imposer son mariage pendant toute une année. Finalement, Victoria fléchit grâce au tempérament de Henri qu’elle apprécie, mais la matriarche impose une condition : que le couple continue à vivre auprès d’elle. Le mariage est célébré le 23 juillet 1885 avant que le couple donne naissance à quatre enfants. Mais dix ans plus tard, Henri meurt du paludisme. Devenue veuve, elle devient gouverneur de l’île de Wight et continue à s’occuper de sa mère jusqu’à son décès en 1901.

Avant de mourir, Victoria la désigne comme son exécuteur testamentaire. Béatrice consacre alors les trente dernières années de sa vie à publier le journal intime de sa royale maman. Véritable force de la nature, elle survie à plusieurs de ses enfants et à tous ses frères et soeurs. Elle continue à servir la famille royale en tant que dernière représentante de l’ère victorienne lors de nombreuses représentations officielles et finit par rendre son dernier souffle en octobre 1944, alors qu’Elizabeth II avait déjà 18 ans.

 

 

 

 

K. GUILLOT

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×