Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

La princesse Alice, une vie pour l'amour des siens

67262468 1215208055324838 6084501617862770688 nLe 25 avril 1843, la reine Victoria donne naissance à son troisième enfant, 3 ans seulement après son mariage avec le prince Albert de Saxe Cobourg Gotha. Le couple royal s’aime et ces naissances sont la preuve des sentiments existant entre la souveraine et le prince germanique. Albert adore les enfants, contrairement à Victoria qui aime l’amour mais pas ses conséquences. C’est donc entourée d’un père aimant et d’une fratrie qui ne cesse de s’agrandir qu’Alice vit une enfance dorée dans la magnificence des palais britanniques.

C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elle qu’elle se marie en 1862. Un an plus tôt, la famille royale est marquée par un deuil difficilement surmontable. Cet homme tant aimé qu’était le prince Albert rend subitement son dernier souffle. De concert avec son épouse, il avait essayé d’arranger un mariage entre Alice et le prince héritier Guillaume des Pays-Bas mais c’est un échec. Victoria veut utiliser ses 9 enfants pour faire des alliances durables avec les autres royaumes européens. Ainsi la lignée victorienne irait conquérir l’Europe. Alice ne fait pas exception. Son mariage avec Guillaume a été mis à mal, mais Victoria ne désespère pas. Finalement Alice épouse le futur Grand Duc Louis IV de Hesse à Osborn House sur l’île de Wright. Le choix du lieu n’est pas le fruit du hasard. Albert avait fait construire cette demeure pour abriter sa vie de famille et son amour pour Victoria. Dans cette demeure hautement symbolique, le souvenir d’Albert pèse sur le mariage d’Alice.

Alice et Louis mettent au monde sept enfants. La descendance de Victoria ne cesse de grandir. Avec ses enfants, Alice est le contraire de sa mère. Elle s’affiche comme une véritable mère poule. Mais ses enfants répondent aussi aux volontés politiques de Victoria. Parmi eux, sa fille Alix épouse en 1894 le tsar Nicolas II de Russie. Mais Alice n’a pas le temps de voir ce mariage grandiose.

Victoria a transmis le gène porteur de l’hémophilie à Alice. Trois de ses enfants le transmettront à leur tour à leur descendance, comme la future tsarine. C’est le drame de sa vie puisqu’en 1873 son fils Frederic meurt de l’hémophilie. En elle repose le malheur de sa descendance et elle ne cesse de s’en vouloir.

Par sa fille aînée Victoria, Alice est aussi l’arrière-grand-mère du prince Philip. En effet, Victoria épouse en 1884 le prince Louis de Battenberg. Mais là encore, Alice ne voit pas le mariage de sa fille.

En 1878, sa fille cadette Marie est atteinte de diphtérie. Elle passe ses jours et ses nuits à tenter de la soigner. Mais le 16 novembre Marie rend son dernier souffle. Alice a fini par être contaminée en tentant de la soigner. Ce mal finit par l’emporter elle aussi le 14 décembre 1878, jour anniversaire de la mort de son cher papa. Proche de son père au point de ne pas réussir à s’en remettre totalement, c’est finalement le même jour qu’elle part le rejoindre. C’est un nouveau coup dur pour Victoria qui plonge une nouvelle fois dans une mélancolie incontrôlable.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire