Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

La princesse royale Mary, une vie pour la monarchie

70820994 1264675600378083 995849095983661056 nMary est le troisième enfant de George V et la reine Mary et l’unique fille du couple. Nous sommes en 1897 lorsque la princesse voit le jour. L’Angleterre vit ses dernières heures de l’ère victorienne. Fille du second héritier de la Couronne, elle n’est pourtant pas amenée à régner. Et pour cause, avant elle, deux garçons Edward et Albert ont vu le jour.

Éduquée par des parents aristocrates qui affichent une rigidité particulière, elle est pourtant proche de son père qui doit ceindre la couronne de Saint Edward en 1910. Pendant le règne de son grand-père Edward VII, Mary reste dans l’ombre. C’est lors du couronnement de son père en 1911 qu’elle participe à sa première sortie officielle. Mary est particulièrement intelligente et affiche un goût certain dans l’apprentissage des langues. Mais ce qu’elle porte au plus haut de toutes considérations, c’est bien sa position de membre de famille royale. Et très jeune, elle a bien l’intention de faire de son rang une arme pour servir la cause de la monarchie britannique.

Mary aime son pays et le peuple britannique. Alors que la Première guerre mondiale éclate, la jeune princesse royale est patriote. Elle crée le Princess Mary’s Christmas Gift Fund, un projet qui a pour but d’offrir des cadeaux aux soldats sur le front pour Noël pour encourager leur morale. Et ça fonctionne. Son action est populaire auprès du peuple et des courageux guerriers. Mais Mary n’a pas l’intention de s’arrêter là. Elle suit une formation d’infirmière et travaille au Great Ormond Street Hospital de Londres à la fin de la guerre. La princesse patriote est encouragée par ses parents et particulièrement par sa mère qui mène elle aussi un combat caritatif en faveurs des soldats britanniques.

Une fois la guerre terminée, elle épouse en 1922 le vicomte Henry Lascelles avec qui elle a deux garçons. 71509003 1264675677044742 2373133576100118528 nParmi ses dames d’honneur figure Lady Elizabeth Bowes-Lyon. Grâce à ce mariage, cette jeune aristocrate écossaise rencontre le prince Albert, avec qui elle mènera un destin hors du commun et donnera naissance à deux filles.

En 1936, la monarchie britannique vit l’une des crises les plus graves de son histoire avec l’abdication d’Edward VIII. Mais Mary est proche de son frère aîné et le restera toute sa vie. Elle le soutient dans ses malheurs, au point de ne pas se présenter au mariage de sa nièce Elizabeth avec Philip Mountbatten en 1947 parce qu’il n’est pas convié. Avec lui elle partage son goût pour la fête et pour l’univers royal et va fréquemment lui rendre visite dans son exil parisien.

Quand la Seconde guerre mondiale éclate, le patriotisme de Mary n’a pas disparu. Elle s’engage à nouveau dans l’armée et devient commandant de l’Auxiliary Territorial Service.

Jusqu’à sa mort en 1965, Mary consacre tout son temps à la grandeur de sa famille et de l’institution qu’elle représente. Elle représente souvent le souverain, qu’il s’agisse de son père, de son frère George VI ou de sa nièce Elizabeth II. Ainsi c’est elle qui est envoyée pour représenter la Couronne lors des funérailles de la reine Louise de Suède. Au total, Mary aura vécu au cours des règnes de six souverains britanniques. Une princesse royale engagée en somme, à la personnalité éclatante et appréciée des Britanniques encore restée dans l’ombre.

 

 

K. Guillot

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire