Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

William de Gloucester, une vie pour les airs

Avant même le prince Harry, la famille royale comptait des membres populaires, célèbres par leur beauté et leur charisme. Le prince William de Gloucester est l’un d’entre eux. Dans les années 1960, il représente la jeunesse fougueuse et pleine de promesses d’une monarchie qui entre de plein fouet dans une période faite de changements sociaux indéniables. Mais son destin tragique le fait entrer brusquement dans la légende.

Azlamaidw6611William naît le 18 décembre 1941 dans le Hertfordshire. Il est le premier fils du duc de Gloucester Henry, frère du roi George VI. Ainsi, il est le jeune cousin de la future Elizabeth II. En 1945, son père est nommé Gouverneur général d’Australie. Il part avec ses parents grandir durant trois années au pays des kangourous.

Tout juste arrivé d’Australie, il est choisi comme l’un des garçons d’honneur lors du mariage d’Elizabeth et Philip en novembre 1947. Un an plus tard, Elizabeth donne naissance à un fils. En grandissant, William se rapproche du petit Charles, de sept ans son cadet, qui lui voue une admiration sans borgne.

Devenu un jeune homme, il entreprend des études à l’université de Cambridge dont il ressort diplômé avant d’entrer au service du bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth. Il part donc représenter le Royaume-Uni au Nigeria et au Japon. Sa carrière diplomatique est lancée. Mais la santé de son père commence à décliner dans les années 1960. Il abandonne sa carrière pour se concentrer sur son rôle de membre de la famille royale et remplace de plus en plus son père dans ses obligations. William prend une place de plus en plus grande puisqu’il remplace aussi régulièrement sa cousine Elizabeth en tant que conseiller d’Etat en son absence.

Si sa carrière publique est faite de réussites, sa vie privée est bousculée. William tombe amoureux de Zsuzsi Starkloff, une hôtesse de l’air hongroise. Il souhaite même l’épouser mais son père refuse catégoriquement. Jamais un prince du Royaume-Uni, héritier du titre de duc de Gloucester n’épousera une roturière étrangère au métier si peu royal. Malgré tout, il continue à vivre son idylle avec la jeune hongroise dans le secret.

La grande passion du prince reste l’aviation. Il possède plusieurs avions et aime participer à des concours au côté de son copilote Vyrell Mitchell. Le 28 août 1972, il participe avec son ami à un meeting aérien à l’aéroport de Wolverhampton. Très enthousiaste à l’idée de remporter le prix, les deux hommes montent à bord de leur appareil. Mais quelques minutes après le décollage, l’aile droite percute un arbre de plein fouet. L’avion devient hors de contrôle. Il s’écrase sur le sol sous les yeux de 30 000 spectateurs horrifiés et prend feu. Il faut 2h aux pompiers pour métriser l’incendie. Le prince et son copilote ne peuvent être sauvés et perdent tragiquement la vie à seulement 30 ans.

C’est un drame pour la famille royale. Le prince Charles est personnellement touché au point de lui rendre hommage 10 ans plus tard en nommant son aîné William. Son père, déjà très affaiblis, n’arrive pas à surmonter la perte de ce fils qui est enterré au cimetière de Frogmore. Le duc de Gloucester meurt 3 ans plus tard désespéré et laisse son titre à son fils cadet Richard.

Souvent oublié, le prince William de Gloucester a pourtant été un membre crucial de la famille royale. Amoureux des airs, c’est cette passion qui a finalement eu raison de la vie de l’un des grands espoirs des Windsor.

 

K. GUILLOT

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire