Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

Le Koh-i-Noor - diamant de la Couronne

436687 koh i noorLa montagne de lumière. Ce simple nom renvoie à tout un imaginaire presque féérique. Et pourtant, derrière cette appellation se cache une simple pierre, de simples atomes de carbone hautement compressés, qui a été taillée et est passée au fil des siècles de mains en mains. Une simple pierre. Les mots sont durs, et ce serait ne s'arrêter qu'à une approche purement technique de l'objet. Un diamant, car c'est ce qu'est la montagne de Lumière, c'est plus qu'un agrégat d'atomes. Sa rareté et ses caractéristiques en font un bien précieux, recherché et convoité par les puissants de ce monde à travers l'histoire. Le nom de celui-ci vient du perse Koh-i-Noor et vous vous doutez bien que s'il porte un nom, et celui-ci plus particulièrement, c'est qu'il est exceptionnel, et ce à bien des égards. Sa taille, sa brillance et sa pureté en font un diamant hors du commun. Il fut un temps le diamant le plus gros du monde avec une masse de 186 carats, contre 105 aujourd'hui après avoir été taillé en 1852 pour améliorer sa brillance. Pour ceux qui, comme moi, n'ont aucune idée de ce qu'est un carat, voici les chiffres dans des mesures plus compréhensibles : il est passé de 37,21 grammes à 21,61. Au vu des conditions nécessaires pour qu'un diamant se forme sur Terre, ces chiffres sont simplement impressionnants. Quant à la qualité de cette pierre, sans entrer dans les détails, elle est d'une pureté presque sans égale. Vous comprendrez donc pourquoi cette pierre est tant convoitée.

Koh i noor 3570362bMais pourquoi en parler sur cette page consacrée à la monarchie britannique ? La raison est simple. Le Koh-i-Noor appartient à la Couronne britannique depuis 1850 quand il est présenté à la reine Victoria, même s'il est tombé aux mains des tuniques rouges en 1849 quand ils s'emparent de l'empire Sikh. À compter de 1936, il orne la couronne de la reine Elizabeth, épouse de Georges VI, entouré de pas moins de 2 000 autres diamants. Il fait aujourd'hui partie de la collection de la reine Victoria, exposée dans la tour de Londres. Auparavant son histoire est plus complexe, puisque s'y mêlent faits historiques et légendes. Il aurait été découvert il y a plus de 5 000 ans dans des mines indiennes, mais son origine reste mystérieuse. Il faut attendre les années 1520 pour en voir une première mention dans les textes. La pierre passe ensuite de main en main entre les différents hommes forts de la région, jusqu'en 1849 où elle tombe donc dans l'escarcelle des monarques d'Albion.

Ce diamant hors normes a une valeur inestimable, même si une estimation de 2011 en donnait un montant de 10 millions de Livres. Mais vous pouvez ranger votre chéquier, il n'est pas prêt d'être mis en vente. Les gouvernements successifs de l'Inde demandent régulièrement à la Couronne et au gouvernement britannique le retour de la pierre, en revendiquant la propriété légitime. De leur côté, les Britanniques font valoir que le Koh-i-Noor est un don du chef des Sikhs à la reine Victoria. Affaire à suivre.

 

Y. Raynaud

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire