Monarchie Britannique
Buckingham Palace - par Marine Guillot

Une histoire du titre de duc de Cambridge

65672556 1199618260217151 2489259926891790336 nLe titre de duc de Cambridge est l’un des plus célèbres d’Angleterre depuis que l’un des membres les plus populaires de la famille royale en porte le nom. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est beaucoup plus ancien qu’il n’y parait.

En 1660, le futur roi Jacques II Stuart voit naître son premier fils qu’il nomme Charles. Dès sa naissance, le petit garçon est doté d’un titre inédit dans la pairie d’Angleterre : duc de Cambridge. Mais ce dernier décède quelques mois après sa venue au monde. Quatre ans plus tard, Jacques devient le père d’un second fils qui porte son nom. En mémoire de son aîné, il offre à cet enfant le titre qui avait été créé pour lui. Mais encore une fois, l’enfant met peu de temps à mourir. Il rend son dernier souffle en 1667. Le titre revient alors à Edgar Stuart, troisième fils de Jacques. En 1671, Edgar meurt à son tour.

Après ce trio de décès prématurés, le titre tombe dans l’oubli pendant de longues années. Pour certains, ce nouveau titre paraît même maudit. Il faut attendre 1706 pour voir réapparaître un duc de Cambridge. Il s’agit cette fois-ci d’un prince germanique au destin peu commun. George Augustus de Hanovre est fait duc de Cambridge avant qu’il ne devienne roi de Grande-Bretagne en 1714. Le Hanovre est alors rattaché à la Couronne britannique et le titre de duc de Cambridge disparaît à nouveau.

Le roi George III est le père de 15 enfants. Il faut trouver des titres à tous ces enfants royaux. Adolphus est le septième de la fratrie. C’est lui qui devient le cinquième duc de Cambridge de l’histoire. Il rend son dernier souffle en 1850 et lègue son titre à son fils unique George. Mais George tombe amoureux d’une actrice britannique. Ce n’est pas du tout du goût de la jeune souveraine Victoria. En accord avec la loi de 1772, elle n’accorde pas sa bénédiction à l’union de son cousin. Malgré tout, les jeunes tourtereaux décident de se marier en privé. Cet acte d’amour a des conséquences. A sa mort en 1904, George est dans l’incapacité à offrir son titre à l’un de ses trois fils. Encore une fois, le titre disparaît.

Mais en 2011, le prince William épouse Kate Middleton, une roturière. À mariage exceptionnel, titre exceptionnel. La reine décide de lui offrir ce titre resté dans l’ombre pendant plus d’un siècle. Ainsi, la monarchie britannique montre son évolution. Celui qui avait reçu ce titre et qui avait fait l’objet d’un interdit royal est désormais officiellement pardonné. Par la personne de William, un homme qui tomba amoureux lui aussi amoureux d’une roturière mais qui reçu cette fois-ci la bénédiction royale, la famille royale entre de plain pied dans le monde moderne.

 

K. Guillot

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire